COGAM : faites valoir votre droit en tant que lesbienne ou gay |

COGAM : faites valoir votre droit en tant que lesbienne ou gay

0 Comment

En Espagne, le mariage homosexuel se fait. Ceci est l’œuvre d’une association qui a milité en faveur de l’épanouissement et de la valorisation des relations homosexuelles. Si autrefois ceux-ci sont considérés comme des genres aux idéologies « à part », les lesbiennes et les gays ont réussi à intégrer la sphère sociale avec leur idéologie. Ceci est possible grâce au COGAM que nous vous invitons à découvrir ici.

Genèse du COGAM

COGAM (Colectivo de Lesbianas, Gays, Transexuales y Bisexuales de Madrid), est une association non gouvernementale espagnole déclarée d’utilité publique et à but non lucratif. Elle milite en faveur des droits des lesbiennes, gays, transsexuels et bisexuels. Elle est située dans les environs du quartier de Chueca à Madrid [2].

La COGAM est née à Madrid à la suite de la réunion de la Coordination des Fronts de Libération des Homosexuels de l’État d’Espagnol sous COFLHEE. En 1988, un projet antidiscriminatoire a été proposé à COFLHEE (et accepté) avec les exigences inaliénables que, selon son jugement, les partis politiques devraient assumer. À partir de ses propositions révolutionnaires initiales, la COGAM évolue vers une politique plus modérée et positive, ce qui entraîne le départ de la COFLHEE, jugée trop radicale. Pour avoir la suite de cette histoire, voir ce site.

Les activités de COGAM

Les principales activités de cette association résultent du militantisme pour la défense du droit des gays, des lesbiennes, des transsexuels et des bisexuels. Cela passe par les marchés de vulgarisation des principes de l’égalité pour tous et les affiches pour vulgariser leur objectif.

Ainsi, COGAM a travaillé pour le mariage homosexuel en Espagne, la loi espagnole sur l’identité de genre, et l’organisation de la parade gay de Madrid ainsi que la fierté mondiale des gays en 2017.

Une manifestation à Madrid en juillet 2015, en partie formée par la COGAM, sous le slogan « Des lois pour une réelle égalité maintenant » a eu des impacts sérieux sur la reconnaissance officielle de cette relation qui selon les catholiques est contre nature.