Devenir torréfacteur : l’essentiel à savoir |

Devenir torréfacteur : l’essentiel à savoir

0 Comment

Vous rêvez de devenir un torréfacteur ? Vous avez la maîtrise entière du café et vous souhaitez faire carrière dans le domaine ? C’est un bon projet mais sachez que c’est une profession de longue haleine mais aussi passionnante. Il suffit que vous ayez des connaissances élevées dans le domaine, de la saveur et des capacités très techniques. Voici un article qui vous présente les qualités d’un torréfacteur et le niveau d’étude pour le devenir.

Les aptitudes requises pour le métier de torréfacteur

Avant tout, il faut retenir que le métier de torréfacteur nécessite un certain nombre de compétences en matière du café. Autrement dit, des connaissances aiguës sur la culture du café jusqu’à la tasse. En effet, si vous avez un pencher pour la profession du torréfacteur, vous devez être en mesure de connaître les diverses formes de café ainsi que leurs caractéristiques. Des informations relatives au métier de cafetier sont régulièrement publiées ici. Vous pouvez donc visiter le site web pour en prendre connaissance. En tant qu’un vrai torréfacteur, vous devez savoir distinguer par exemple les cafés comme l’Arabica, le Robusta et Liberica. C’est en maîtrisant cela, qui vous pourrez mieux connaître les différentes priorités, les fumets aromatiques et les goûts des grains de café. De plus, ce savoir-faire sera utile pour vous au moment de choisir votre appareil de torréfaction adaptée.

Autres aptitudes ou qualifications

En plus de ces qualités citées plus haut, vous devez mettre enjeu votre savoir-faire technique c’est-à-dire votre sens d’adaptation. Quel que soit l’endroit où vous vous retrouvez, qu’il soit industriel ou non, vous devez être en mesure de bien disposer et de manier les appareils qui vous permettront à torréfier le café étape par étape. De la cuisson à la bonne température, vous devez faire les choses dans les règles de l’art. Aussi, pour bien distinguer les cafés, vous devez avoir un nez acéré, qui détecte vite les odeurs. Pour finir, un bon torréfacteur doit être accueillant, attrayant et bien organisé surtout en matière de gestion. Cela vous permettra de bien développer votre secteur d’activité.

Le niveau d’étude pour devenir torréfacteur

De façon générale, vous n’avez absolument pas besoin d’avoir un niveau d’étude très élevé ou un diplôme de haut gradé pour faire carrière dans le métier de torréfacteur. Vous pouvez débuter en tant qu’employé dans une entreprise industrielle, juste avec le CAP ou le baccalauréat dans le domaine de l’alimentation. Mais dans le cas où vous voulez travailler au poste de technicien de production, vous serez obligé de présenter un BTS ou un DUT en industrie alimentaire. Si vous n’avez pas ces diplômes, vous avez également la possibilité de suivre des formations d’un moins un an dans des écoles qui vous permettront de pouvoir travailler dans les hôtels, les bar-cafés ou pour vous-même.