Quelques astuces pour améliorer la digestion

Quelques astuces pour améliorer la digestion

0 Comment

De nombreuses personnes à travers le monde souffrent de problèmes de digestion. Certes, ce sont des problèmes très courants, mais ils n’en restent pas moins gênants. Certains d’entre eux peuvent être causés par une intolérance alimentaire alors que d’autres sont plutôt la conséquence d’un excès de stress. Parmi les causes de la mauvaise digestion, l’on peut également retrouver certains aliments et certaines boissons. Vos problèmes de digestion vous indisposent ? Et s’en débarrasser est devenu votre tout premier souci ? Découvrez dans cet article quelques habitudes assez simples à adopter qui vous permettront d’arrêter de souffrir. C’est parti !

Prendre le temps de bien manger

C’est malheureusement devenu un réflexe lorsqu’on a trop faim : on a tendance à manger trop rapidement et ce ; pour vite se rassasier. Lorsqu’on passe moins de 20 minutes devant un repas, c’est à dire quand on le mange trop vite, le cerveau, qui doit accomplir une multitude de tâches au cours du repas (l’insalivation, la mastication et autres), a besoin d’un laps de temps pour savoir si l’on a assez mangé et ainsi envoyer l’information de stopper. En expédiant votre repas en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, vous risquez de consommer une quantité de nourriture trop élevée, ce qui aura pour incidence de dilater l’estomac qui va mettre plus de temps que prévu pour digérer l’excès.

Manger calmement

Selon des études menées, être dérangé au cours de l’ingestion d’un repas peut nous amener à n’avoir aucun souvenir de la quantité de nourriture consommée et le cerveau ne pourra donc pas nous faire parvenir cette fameuse sensation de satiété. La conséquence ? Une digestion encore plus mauvaise causée par une trop grande quantité de nourriture.

Cette étude ne condamne pas les repas de famille, non ! Mais, plutôt le fait de manger en lisant ou en étant devant la télé ou un ordinateur. L’attention est donc captée par autre chose et on oublie ce qui se passe dans la bouche. De plus, en cas de stress, on assiste à une augmentation de la sécrétion de la ghréline qui est l’hormone responsable de la faim. Le risque de beaucoup manger est donc élevé dans ces cas-là.

Bien mâcher les aliments

Le rôle de la mastication est de préparer celui de l’estomac. Si la mastication n’est pas suffisante, le petit pylore (un genre de porte par lequel les aliments transitent de l’estomac vers les intestins) ne laissera passer aucun morceau trop gros. L’estomac devra donc brasser pendant longtemps la nourriture. Et si malgré tout ça les gros morceaux arrivent à se frayer un chemin, ils courent le risque de fermenter dans les intestins et ainsi créer des ballonnements et des gaz.

Préférer l’eau à l’alcool

Le corps n’a besoin ni du petit verre rouge du soir ni d’un apéritif. Au contraire, c’est plutôt un casse-tête pour lui. Il faut dans ce cas qu’il se démène contre une substance qui éprouve le foie et qui de surcroît ne lui apporte rien en retour. Si vous buvez de l’alcool au cours du repas, ce dernier ne fera que ralentir la digestion et provoquer chez vous une sensation de pesanteur caractérisant une digestion compliquée.